De nos jours, avec l’évolution de la technologie, le monde digital occupe une place de plus en plus importante dans les ménagers, qui sont de mieux en mieux équipé en terme de terminaux électroniques (ordinateur de bureau, smartphone, tablette ou encore les livres électroniques).

Pour le dernier trimestre 2010, Amazon (US) a officiellement annoncé avoir vendu pour la première fois plus de livres numériques que les livres imprimés et cette tendance continue d’augmenter.

Les liseuses électroniques en France

Le marché des liseuses électroniques en France se partagent entre quatre principaux fabricants Amazon domine avec ses liseuses Kindle. Les trois autres sont Kobo de chez Fnac, PocketBook et Bookeen.

Les Kindle que propose Amazon sont très performants et à des prix abordables mais pour compenser, les possesseurs des Kindle ne peuvent acheter que chez le libraire américain. Alors que les liseuses Kobo, PocketBook ou Bookeen donnent la possibilité de lire tous les formats ebooks sauf ceux d’Amazon.Les smartphones et les tablettes peuvent aussi faire office de matériel de lecture numérique et sont beaucoup plus utilisés, selon GFK.

Capture d’écran 2016-08-31 à 11.34.26

 

Les ménages sont peut-être mieux équipés en matériel numérique, cependant, le développement des livres électroniques en France a du mal à décoller.En effet aux Etats-Unis la part de marché des livres numériques représente 13 %, en Grande-Bretagne : 11,5 %, en Allemagne : 5 % et aux Pays-Bas : 4 %, alors qu’enFrance cela ne représente1,1 %

 

Amazon numéro un dans le monde

Amazon reste le numéro un des vente de livre numérique et récemment le libraire américain déjà présent en Chine depuis 2012, désir s’attaquer au marché chinois en lançant son service Kindle Unlimited qui va offrir aux lecteurs chinois des ebooks illimités, mais qui reste tout de même limité à 300 000 titres, ce faible chiffre est dû aux règles imposées par le gouvernement. De plus en 2013, en moyenne les chinois lisent 4,39 livres par an. En comparaison les français lisent 8,4 livres par an, 7 livres par an pour les américains, 8,4 livres par an pour les japonais et 11 livres par an pour les coréens.

Ces chiffres n’effraient pourtant pas Amazon qui souhaitetout de même lancer son service pour 12 yuans par mois, soit 2€ par mois.

Ce qu’il faut retenir à propos de ce marché en Chine :

 

  • 58,1% des adultes chinois ont opté pour la lecture numérique en 2014, soit 8% en plus par rapport à l’année précédente (2013)
  • plus de 50% des lecteurs numériques lisent sur leur smartphone
  • en 2014, l’ensemble de l’industrie de l’édition numérique en Chine a remporté 54,5 milliards de dollars
  • les revenus des magazines numériques représentent 230 millions de dollars ;
  • le chiffre d’affaires de l’ebook a augmenté de 24,5 millions de dollars à plus de 724,6 millions de dollars en 8 ans
  • depuis 2012, le chiffre d’affaires du marché chinois augmente de 20,5%.

 

L’ebook prend une place plus ou moins importante selon le pays. Et même si ce marché reste faible dans certains pays, il augmente tout de même petit à petit. Si en Chine le numérique est devenu le support de lecture de prédilection pour les chinois, le premier ministre chinois Li Keqiang a présenté un plan « Internet Plus » qui permettra de booster le marché du livre numérique.

 

https://www.actualitte.com/article/lecture-numerique/livres-journaux-les-chinois-passent-plus-de-temps-a-lire-numerique/55033